Surflog  
Re: COVID-19
Seagull (Adresse IP journalisée) - ven. 16 octobre 2020 02:07:23

boga a écrit:
-------------------------------------------------------
> Seagull a écrit:
> -----------------------------------------
> >
> > Néanmoins, j'ai quand même du mal encaisser
> le
> > fait qu'un facteur 2 même 3 sur une
> surmortalité
> > saisonnière suffise à décider de flinguer
> une
> > organisation sociale et économique dans la
> > durée.
>
> Ça résume assez bien le débat je trouve, avec
> un bémol quand même. On peut penser, d'après
> l'exemple suédois, que ce facteur serait plus
> élevé (4 ou 5 ?) avec des mesures globalement
> moins contraignantes.
> Perso un facteur 5 ne me choque pas. D'après une
> étude de chercheurs de l'Uiversité de Rennes, ce
> facteur serait monté à 10 en France sans
> confinement. Compte tenu de la différence de vie
> sociale et de contacts entre France et Suède (oú
> les relations sont plus distantes) ça me parait
> crédible qu'un facteur 5 en Suède se traduise
> par un facteur 10 en France. Hônnetement si
> c'était à refaire je sais pas si je prendrais
> des mesures aussi drastiques pour éviter de
> passer d'un facteur 3 (soit 30 000 morts) à un
> facteur 10 (100 000 morts).
> Seagull, tu situerais ton facteur critique à
> combien ?

je n'ai pas d'idée claire de la surmortalité de cet hiver alors les conjectures c'est compliqué. Dans l'idée que je me fais de la gestion d'un pays, que l'on ait 2, 3, 5 fois plus de morts que d'habitude sur un épisode de catastrophe naturel, c'est malheureux mais ça ne devrait pas déstabiliser un pays à ce point. Une catastrophe naturelle, on fait ce qu'on peut sur le moment et on prend des mesures pour la réduire à l'avenir par retour d'expérience. La suède a fait ça très bien. C'est d'autant plus vrai pour une maladie sournoise comme celle-ci. Il faut le temps pour la comprendre et la soigner et pas paniquer dans l'instant. ça veut pas dire rien faire.
Et oui, une catastrophe naturelle, ça peut faire 100.000 morts des fois. Mais globalement, le mec de Rennes pose un chiffre, ça reste une étude parmi d'autres. Rien ne prouve qu'on aurait eu 100.000 morts.

J'ai également l'impression que, en l'absence de traitement médicamenteux, ce qu'on empêche artificiellement ce virus de faucher à une période, il revient de toute façon le faucher à assez court terme. ça rejoint la notion d'immunité collective. Mais le rôle du confinement dans un retour épidémique, j'ai pour la première fois entendu cette hypothèse par quelqu'un d'autre aujourd'hui. Et cette idée commençait à faire son chemin chez moi en regardant les courbes la semaine dernière.

Quelques exemples :
Maroc : confinement précoce => très faible vague en avril => vague maintenant
Israel : confinement précoce => très faible vague en avril => vague maintenant
France,Espagne : confinement "à point" => 1ère vague => début de retour maintenant
Italie : confinement un peu tardif => 1ère vague => tout premier prémisse d'un retour
Suède : pas de confinement => 1ère vague => pas de retour

Au final, la "théorie de la deuxième vague", elle est nouvelle car on avait jamais confiné avant. C'est sûr qu'en introduisant une perturbation artificielle, ça crée de nouveaux phénomènes. ça c'est pour toi Raoult :)


Donc en gros, tu confines d'accord ça marche sur le coup mais soit tu confines ad vitam eternam, soit tu finis par passer à la caisse pour payer le solde (ou plutôt une partie du solde, car toi ou tes voisins ont appris sur la maladie, tu soignes mieux, c'est bien, mais t'as flingué ton pays). Il n'y a que la Chine qui peut se permettre de mettre sous cloche une région de 15.000.000 de personnes de par sa superficie. Et on s'est rué sur leur exemple de merde. Nous autres, pays éparses interconnectés, on n'éradiquera jamais ce virus. Il reviendra par une porte ou une autre car un confinement chinois est un suicide pour un pays normal. Et il reviendra jusqu'à ce que tu acceptes de passer suffisamment à la caisse.

Donc je n'ai pas de facteur critique à proposer. 50000? 75000? 100000?. ça n'a pas de sens de se focaliser sur une période de l'année, ni même d'une année en particulier et surtout pas face à un nouveau virus à diffusion rapide et peu létal(*). Glissant dans la peau d'un président, je ne maitrise pas, ni suit responsable de ce que Dame Nature a à nous proposer une fois tous les 50 ans. Par contre, je suis responsable de l'avenir de mon pays, économique surtout car cet aspect gouvernera ma politique de santé future du fait des moyens financiers qu'elle nécessite. Cette politique de santé qui justement est sensée sauver des vies dans les années futures. Sans compter l'aspect pauvreté qui est un facteur de risque sur la santé. Alors au final, comment on fait les comptes sur le nombre de morts causés par la combinaison d'un virus et de nos élans de panique ? Fin de l'allocution :)


(*) un virus très létal est facile à arrêter
Re: COVID-19
bartabac (Adresse IP journalisée) - ven. 16 octobre 2020 09:48:44

Ouai donc avec un recul de dix mois on sait toujours pas quelle est la bonne solution, mais on pisse sur les décisions publiques prises dans l'urgence d'indicateurs qui s'enflamment, on se branle la nouille sur des conjectures de dizaines de milliers de morts supplémentaires en se disant que finalement c'est pas si grave et on fait des petits sondages tout mignons et tout binaires pour se rassurer dans ses certitudes.
Changez rien les gars, vive bzh'ecume, vive l'idiocratie et vive la Bretagne !
Re: COVID-19
Seagull (Adresse IP journalisée) - ven. 16 octobre 2020 10:43:21

Seagull a écrit:
-------------------------------------------------------
> ...
> Autre chose : c'est également intéressant de
> voir que quasi tous les ans, les medias diffusent
> des reportages de personnels soignants excédés
> par la saturation des urgences au cours des
> épidémies de grippe. Donc le critère
> "saturation des hopitaux" est très très mal venu
> cette année pour justifier de flinguer le pays et
> fliquer les gens (à l'heure actuelle en tout
> cas).

@bartabac : tu vois, je m'auto-cite, je suis au bord de l'éjaculation

je voulais compléter mon propos avec cette vidéo :






Modifié 1 fois. Dernière modification le 16/10/20 10:43 par Seagull.
Re: COVID-19
paul (Adresse IP journalisée) - ven. 16 octobre 2020 11:58:28

bartabac a écrit:
-------------------------------------------------------
> Ouai donc avec un recul de dix mois on sait
> toujours pas quelle est la bonne solution, mais on
> pisse sur les décisions publiques prises dans
> l'urgence d'indicateurs qui s'enflamment, on se
> branle la nouille sur des conjectures de dizaines
> de milliers de morts supplémentaires en se disant
> que finalement c'est pas si grave et on fait des
> petits sondages tout mignons et tout binaires pour
> se rassurer dans ses certitudes.
> Changez rien les gars, vive bzh'ecume, vive
> l'idiocratie et vive la Bretagne !

Pour le moment, on a encore le droit de discuter/critiquer ces décisions publiques.
- Des indicateurs qui s'enflamment? oui c'est vrai, surtout quand ils sont conçus pour ca (avec les critères/seuils adaptés au besoin).
- des dizaines de milliers de morts supplémentaires? les données de mortalité par rapport aux années précédentes ne montrent pas ca, et on peut raisonnablement douter de ce qui est imputé au covid. On peut aussi s'interroger sur les effets négatifs, y compris sanitaires, des mesures prises.
- "petit sondage pour se rassurer dans ses certitudes"? as tu seulement lu le contexte qui a motivé ce sondage?
- l'idiocratie n'a certainement pas besoin de nous quand on voit le niveau de ce gouvernement, le livre de Perronne "Y'A t'il une erreur qu'ils n'ont pas commise" est assez éloquent à ce sujet.

- enfin, personne ne te retient sur un forum de débiles et de branleurs (cf section 1 des règles).
Re: COVID-19
boga (Adresse IP journalisée) - ven. 16 octobre 2020 13:51:33

paul a écrit:
-------------------------------------------------------

> - Des indicateurs qui s'enflamment? oui c'est
> vrai, surtout quand ils sont conçus pour ca
> (avec les critères/seuils adaptés au besoin).

C'est malhonnête je trouve de dire ça. Il y a tout un tas d'indicateurs accessibles en ligne (santé publique France, France Info...).
Tout un chacun peut les consulter.
Je suis ok sur le fait que privilégier, dans la diffusion de l'information, tel ou tel indicateur...peut biaiser (dans un sens comme dans l'autre d'ailleurs) le diagnostic de la situation.
Mais de là à dire que tel ou tel indicateur a été défini spécifiquement pour faire peur, c'est n'importe quoi. La définition d'indicateurs (qui ne sont que des grandeurs statistiques) dans le cadre du suivi de l'évolution d'épidémies, ça ne date pas d'hier !

> - des dizaines de milliers de morts
> supplémentaires? les données de mortalité par
> rapport aux années précédentes ne montrent pas
> ca,
Oui mais implicitement tu pars du principe que le confinement (décidé à un moment de saturation des urgences, d'absence de masques, de gel hydro-alcoolique, de matériel pour dépister...) n'a servi à rien.
On a quand même le droit de se poser la question de quelles auraient été les données de mortalité sans les mesures qui ont été prises...et c'est bien cette évaluation qui doit être comparée à celle (effective) des années précédentes.



Modifié 2 fois. Dernière modification le 16/10/20 17:03 par boga.
Re: COVID-19
boga (Adresse IP journalisée) - ven. 16 octobre 2020 14:06:35

L'étude en question (EHESP à Rennes) :
[www.ehesp.fr]
Résumé : "Une étude menée par des chercheurs EHESP(1) de l’équipe Repères(2) chiffre l’impact du confinement sur un mois en termes d’hospitalisation, de lits de réanimation et de morts évitées. Dans ce modèle, en l’absence de confinement, le nombre de décès quotidien double tous les 4 à 5 jours à partir du 19 mars, et atteint 10.000 le 19 avril. L’étude montre qu’un mois de confinement aurait permis d’éviter jusqu’à 60 000 morts et que sans confinement, plus de 100 000 lits de réanimation auraient été nécessaires au 20 avril 2020".
La publication complète est accessible en ligne.
J'imagine qu'il y a eu d'autres études depuis, avec d'autres estimations...
Re: COVID-19
tomjoad (Adresse IP journalisée) - ven. 16 octobre 2020 15:48:17

bartabac a écrit:
-------------------------------------------------------
> Ouai donc avec un recul de dix mois on sait
> toujours pas quelle est la bonne solution, mais on
> pisse sur les décisions publiques prises dans
> l'urgence d'indicateurs qui s'enflamment, on se
> branle la nouille sur des conjectures de dizaines
> de milliers de morts supplémentaires en se disant
> que finalement c'est pas si grave et on fait des
> petits sondages tout mignons et tout binaires pour
> se rassurer dans ses certitudes.
> Changez rien les gars, vive bzh'ecume, vive
> l'idiocratie et vive la Bretagne !


Les gaulois réfractaires te saluent
Re: COVID-19
Seagull (Adresse IP journalisée) - ven. 16 octobre 2020 19:49:12

calli a écrit:
-------------------------------------------------------
> @seagull
>
> sauf que j'ai du mal à comprendre l'intérêt
> d'une perquisition dans ses cas là, on a bien vu
> le résultat et ça continue ...
> Il veulent quoi avec leur perquise, plus de preuve
> ? la preuves qu'ils non pas écouté les conseils
> de leur comités de scientifiques ?

je comprends pas ce qui tu reproches à cette procédure. Le déroulement a l'air normal : dépot de plainte -> enquête -> perquisition -> tribunal (ou pas selon l'enquête, cf article précédent pour voir ce qu'il faut établir juridiquement pour pouvoir pendre ces pauvres fusibles)
Re: COVID-19
paul (Adresse IP journalisée) - ven. 16 octobre 2020 20:24:23

@boga

Sur les indicateurs, je visais notamment les cartes colorées (vert, orange, rouge) dont on change les critères en cours de route. Même certains sur les médias de révérence l'ont dénoncé (pujadas), en dépit de certaines imprécisions que les petits "fact checker" (laisse moi rire) de libé ont relevé (en cherchant à le discréditer), sur le fond il avait raison.

De même que parler d'une explosion de "cas" sur la base de test PCR trop sensibles pour un usage de dépistage général, est abusif et tend à faire croire aux gens qu'il y a une explosion de malades covid.

sur l'étude que tu as cité, désolé mais perso j'ai un problème fondamental avec cette "nouvelle logique" où désormais ce sont les modèles qui servent de référence ou de "ground truth", et plus la réalité , quand ces modèles n'ont pas fait la preuve de leur robustesse. Ca doit être une autre science, pas la mienne. Le modèle de Ferguson (cité et utilisé dans l'article, section 3.3.1) a montré qu'il était complètement dans les choux appliqué au cas suédois (d'un facteur quoi? 10 il me semble). Le même genre de méthodes a été utilisé par blachier pour ses prédictions en sortie de confinement en france, et s'est là aussi complètement planté. Dès lors, comment peut on utiliser ce type de modèles pour projeter le nombre de morts qu'il y aurait eu sans confinement en France?

On se demande aussi quelle est la robustesse des données d'entrées pour la phase initiale, alors que la capacité de test était faible.
Re: COVID-19
Seagull (Adresse IP journalisée) - ven. 16 octobre 2020 20:42:23

paul a écrit:
-------------------------------------------------------
> @boga
>
> Sur les indicateurs, je visais notamment les
> cartes colorées (vert, orange, rouge) dont on
> change les critères en cours de route. Même
> certains sur les médias de révérence l'ont
> dénoncé (pujadas), en dépit de certaines
> imprécisions que les petits "fact checker"
> (laisse moi rire) de libé ont relevé (en
> cherchant à le discréditer), sur le fond il
> avait raison.
>
> De même que parler d'une explosion de "cas" sur
> la base de test PCR trop sensibles pour un usage
> de dépistage général, est abusif et tend à
> faire croire aux gens qu'il y a une explosion de
> malades covid.

autant je suis d'accord avec la trop grande sensibilité des tests pour faire du quantitatif, autant je trouve que ce système de test permet de détecter la diffusion qualitativement. Par exemple, sur le graphe "Répartition des cas en fonction de l’âge" à ce lien [covidtracker.fr], tu as l'info de par qui commence la diffusion et comment dans le temps. Après pour réellement conserver l'intérêt de ton indicateur, il ne faut pas changer le nombre de tests et le CT en cours de route, sinon tu perds cet intérêt.

bon, ça fait cher l'indicateur qualitatif...

ps : et bien sûr, il aurait mieux valu choisir le bon CT dès le départ. Là c'est trop tard, ils détectent n'importe qui quantitativement et s'ils changent le CT pour corriger, ils perdent l'intérêt qualitatif.


>
> sur l'étude que tu as cité, désolé mais perso
> j'ai un problème fondamental avec cette "nouvelle
> logique" où désormais ce sont les modèles qui
> servent de référence ou de "ground truth", et
> plus la réalité , quand ces modèles n'ont pas
> fait la preuve de leur robustesse. Ca doit être
> une autre science, pas la mienne. Le modèle de
> Ferguson (cité et utilisé dans l'article,
> section 3.3.1) a montré qu'il était
> complètement dans les choux appliqué au cas
> suédois (d'un facteur quoi? 10 il me semble). Le
> même genre de méthodes a été utilisé par
> blachier pour ses prédictions en sortie de
> confinement en france, et s'est là aussi
> complètement planté. Dès lors, comment peut on
> utiliser ce type de modèles pour projeter le
> nombre de morts qu'il y aurait eu sans confinement
> en France?
>
> On se demande aussi quelle est la robustesse des
> données d'entrées pour la phase initiale, alors
> que la capacité de test était faible.

même remarque que pour les tests PCR. Leurs modèles sont à chier pour faire du quantitatif, mais à mon avis tu peux les utiliser pour faire du comparatif entre scénarios. De ce point de vue, ça reste un outil à ne pas balayer trop vite. Par contre, qu'ils arrêtent de nous brandir les résultats en absolu.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 16/10/20 21:13 par Seagull.
Re: COVID-19
boga (Adresse IP journalisée) - ven. 16 octobre 2020 21:18:45

paul a écrit:
-----------------------------------------
>
> sur l'étude que tu as cité, désolé mais perso
> j'ai un problème fondamental avec cette "nouvelle
> logique" où désormais ce sont les modèles qui
> servent de référence ou de "ground truth", et
> plus la réalité , quand ces modèles n'ont pas
> fait la preuve de leur robustesse. Ca doit être
> une autre science, pas la mienne.
Le modèle n"est qu'un outil en appui de l'expertise. Et tout modèle est fait pour être testé, amélioré, paramétré, éventuellement rejeté...
Ne fais pas le naïf, on utlises tous des résultats de modèles en permanence, ne serait-ce que pour prévoir nos sessions de surf.
C'est quoi ta science pour prévoir les vagues ?


Le modèle de
> Ferguson (cité et utilisé dans l'article,
> section 3.3.1) a montré qu'il était
> complètement dans les choux appliqué au cas
> suédois (d'un facteur quoi? 10 il me semble).
Tellement réducteur de confondre le paramétrage d'un modèle (qui n'est qu'une schématisation de la réalité) et le modèle en lui-même.
Parle nous un peu de la règle de 3 que Toussaint a appliquer pour arriver au résultat que le virus est 100 fois moins létal qu"au printemps...quand dans le même temps Raoult dit que le virus est devenu plus dangereux...et que désormais la chloroquine réduit de 50% le taux de mortalité.
Re: COVID-19
roro (Adresse IP journalisée) - ven. 16 octobre 2020 21:47:19

boga a écrit:
-------------------------------------------------------
>
> T'inquiètes pas roro on te laisse le privilège
> du gars extralucide seul contre tous, même
> Seagull n'est plus très à l'aise avec tes
> histoires.

Extralucidité ? Rien avoir. Il suffit juste d'un peu de bon sens, ce que nous pouvons tous faire, le problème viens plutôt de pouvoir mettre ses aprioris et son égo de côté. Mais je ne veux pas le monopole, au contraire je veux qu'on soit nombreux et unis. Au figuré bien sûr, plus on est de fous plus on rit.

Citation:
Quand je parlais des "histoires" de roro je me référais aux théories sordides qu'il essaie d'amener sur le forum...et qui visiblement n'intéressent personne

Citation:
même Seagull n'est plus très à l'aise avec tes histoires

Bonhomme, si tu pouvais t'abstenir d'avoir la prétention de dire à la place des autres ce que les gens pensent et de t'occuper de toi, ça sera déjà pas mal. Chacun porte sa croix et les moutons seront bien gardés, hein.

Et puis nous faire croire qu'on n'est pas nombreux à être réfractaire.. non, définitivement non. En ce qui concerne cette crise, ce que je constate en discutant avec des connus et des inconnus, ça grogne, les gens sont saoulés. Après tu fais peut être le tri dans ton entourage en fonction de ce critère ? Si c'est le cas c'est alors normal que tu ais l'impression que les réfractaires soient peu nombreux.
Et même si on était peu nombreux, est-ce que celà voudrait dire qu'on aurait forcément tort ? Pas du tout. Des expériences comportementales sur la psychologie humaine montrent que les gens ont plutôt tendance à se ranger du côté de la majorité et celà même en dépit de leur bon sens. On préfère être beaucoup à avoir tort plutôt que seul à avoir raison, la peur de l'isolement social par le rejet pousse la plupart des gens à intégrer des opinions qui iront dans le sens de la majorité ou de l'autorité (médias, gouvernements, personnes influentes, etc.) plutôt que de la minorité.

En ce qui concerne les théories que tu qualifies de "sordides", je ne dirais qu'une seule chose, ce ne sont pas les théories qui sont sordides mais ce qu'il s'y passe en vrai, et là je n'y peut rien si ça te bouscule. Car c'est bien le problème, je ne reprend que le factuel je n'invente rien, et pourtant qu'est ce que j'aimerai que ce soit faux tu sais.
Re: COVID-19
bartabac (Adresse IP journalisée) - ven. 16 octobre 2020 22:44:46

paul a écrit:
-------------------------------------------------------
> bartabac a écrit:
> --------------------------------------------------
> -----
> > Ouai donc avec un recul de dix mois on sait
> > toujours pas quelle est la bonne solution, mais
> on
> > pisse sur les décisions publiques prises dans
> > l'urgence d'indicateurs qui s'enflamment, on se
> > branle la nouille sur des conjectures de
> dizaines
> > de milliers de morts supplémentaires en se
> disant
> > que finalement c'est pas si grave et on fait
> des
> > petits sondages tout mignons et tout binaires
> pour
> > se rassurer dans ses certitudes.
> > Changez rien les gars, vive bzh'ecume, vive
> > l'idiocratie et vive la Bretagne !
>
> Pour le moment, on a encore le droit de
> discuter/critiquer ces décisions publiques.
> - Des indicateurs qui s'enflamment? oui c'est
> vrai, surtout quand ils sont conçus pour ca
> (avec les critères/seuils adaptés au besoin).
> - des dizaines de milliers de morts
> supplémentaires? les données de mortalité par
> rapport aux années précédentes ne montrent pas
> ca, et on peut raisonnablement douter de ce qui
> est imputé au covid. On peut aussi s'interroger
> sur les effets négatifs, y compris sanitaires,
> des mesures prises.
> - "petit sondage pour se rassurer dans ses
> certitudes"? as tu seulement lu le contexte qui a
> motivé ce sondage?
> - l'idiocratie n'a certainement pas besoin de nous
> quand on voit le niveau de ce gouvernement, le
> livre de Perronne "Y'A t'il une erreur qu'ils
> n'ont pas commise" est assez éloquent à ce
> sujet.
>
> - enfin, personne ne te retient sur un forum de
> débiles et de branleurs (cf section 1 des
> règles).

Coucou polo. Je prends quelques minutes pour te répondre.
Alors effectivement tu as le droit de discuter/critiquer tout ce que tu veux, les 97 pages de ce fil ont bien démontré que personne ne s'en prive, et de façon générale, il suffit de prêter l'attention 2 secondes au bruit médiatique et au déluge des réseaux pour bien se rendre compte que, comme sur n'importe quel sujet, n'importe qui raconte n'importe quoi.
Comme en foot avec ses 60 millions de sélectionneur, le COVID a droit à ses 60 millions d'infectiologues.
Du coup on pourrait peut-être ranger la parano du totalitarisme dans le placard, histoire d'arrêter de hurler au loup. Comme disait ma grand-mère, si tu continues, on t'écoutera plus quand il sera là. Les indicateurs sont ce qu'ils sont, boga a plus de patience que moi pour te répondre là-dessus. En tout cas, force est de constater que la France n'est pas la seule concernée, et qu'il y a tout de même un petit souci de pandémie mondiale qui pose deux-trois maux de têtes à deux-trois dirigeants autour de notre bonne vieille planète. Je suis très loin de penser que les nôtres sont des flèches. Manifestement, ils gèrent comme ils peuvent un truc qui les dépasse. Par contre, l'acharnement de certains à leur encontre me semble plus relever du fonds de commerce ou du surdimensionnement de l'ego que de la méthode scientifique.
Le coup des dizaines de milliers de morts renvoyait aux échanges précédents sur ce qu'on peut ou non accepter à l'échelle d'une société. Cette lecture du matin m'ayant un peu débecté, j'ai sans doute posté de façon un peu vive, sous le coup de l'humeur, l'homme de la pampa se montrant parfois rude. Tout de même, j'aimerai ajouter que des mecs qui sortent de réa ne sont pas morts, certes, mais qu'ils sont dans un état où on peut aisément les considérer comme des victimes. Et je parle même pas de tous les autres malades et accidentés qui ont vu / voient / vont voir leur traitement repoussé du fait de la surcharge des hôpitaux et personnels soignants. Enfin si, voila, j'en ai parlé, c'est ouf de raisonner qu'en nombre de morts.
Sur ton sondage, j'ai lu le contexte merci, et oui je considère que tu l'as fait pour te faire mousser. Demander à des surfeurs bretons, adepte d'un forum à l'ancienne, ce qu'ils pensent de ce merdier, dans les termes dans lesquels tu le fais, je comparerais ça à demander à des parents d'enfants violés et assassinés s'ils sont pour ou contre la peine de mort. Mais si ça te fais kiffer, fais toi plaisir, t'es libre bonhomme. Par contre moi aussi j'ai le droit de critiquer.
L'idiocratie c'est une référence à un film rigolo mais flippant, le "vive untel et untel", c'est une référence à manu et à ses fins d'allocutions pourrav, se branler la nouille c'est une image rigolote que je m’applique régulièrement et que Seagull, en connaisseur, a eu l'air d'apprécier. Enfin, je te remercie de m'indiquer ce que je peux faire et de me rappeler les règles du forum. Vu l'historique et les habitudes de BZH'ecume, j'ose croire que j'ai encore un peu de marge avant le ban. En tout cas, je t'ai vu beaucoup moins prompt à dégainer la section 1 tout au long de ces 97 pages d'un fil pourtant régulièrement ponctué de messages franchement dispensables.
Allez, des poutous tout mouillés quand même.
Re: COVID-19
Seagull (Adresse IP journalisée) - sam. 17 octobre 2020 00:26:13

@bartabac
dans un thread covid, ça va être difficile de pas aborder l'aspect mortalité. Bien sûr qu'il y a d'autres aspects que les décès, mais ce sont des chiffres un peu plus compliqué à obtenir par pays. Alors forcément, cette donnée focalise l'attention pour comparer des pays.
Que tu n'aies pas envie de tenter de regarder par toi-même ce genre de données et tenter d'en tirer quelque chose, puis d'en discuter avec quelqu'un d'autre que ta main gauche (rapport à la branlette), je comprends très bien.

Que tu n'aies pas envie d'aborder le sujet de la balance santé/économie, ça te regarde. Je vais pas ponctuer mes posts de "soutien aux familles" pour rappeler que je sais ce que veut dire le mot décès. A l'échelle d'un pays, discuter de ce sujet amène à tripatouiller des dizaine de milliers de morts. Si tu veux me faire passer pour un psychopathe, va-z-y, c'est tellement convenu comme reproche vu le sujet. Putain tu as vu juste! j'apprends tous les jours à mes gamins qu'une petite fosse commune résout tous les problèmes. Et imagine, il y a des mecs dont leur métier est épidémiologiste. Ils sont payés à regarder des courbes de morts et en discutent à la machine à café. Honteux.
ah oui au fait, change de main de temps en temps.


Je dirais également par la magie de la branlette que :

1) La probabilité qu'un phénomène planétaire suscite des discussions est de 1/1. Donc ça discute.

2) La probabilité qu'un mec qui mate en scred une discussion forum polémique, puis d'un coup surgit pour déclarer "vous vous branlez" est à peu près de 1/1 sur n'importe quel forum de la planète. Merci de te charger de cette lourde responsabilité.

3) la probabilité que l'on parle de risque de totalitarisme est de 1/1 dans une situation où on se retrouve avec :
- un gouvernement avec une sorte de pleins pouvoirs
- une censure galopante
- la redéfinition à coups de media et d'amendes de ce qu'est "un bon comportement citoyen"
- des restrictions dans la libre circulation des personnes
- des mesures drastiques présentées comme inévitables dans un contexte de chasse à la mauvaise science par la bonne science et sur fond d'attaques sur la personnalité des intervenants
- un gouvernement qui fait la chasse au séparatisme
- le même genre de phénomène dans tous les pays

4) le sondage sensé se faire mousser aboutit à un quasi 50-50. Donc je vois pas trop le coup de la formulation pousse-au-crime du dit sondage.

bisou
Re: COVID-19
Kola (Adresse IP journalisée) - sam. 17 octobre 2020 07:50:09

bartabac a écrit:
-------------------------------------------------------

Rien à redire pour ma part, pile poil ce que je pense. Merci!


Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent envoyer dans ce forum.

© Paul Couderc 1999-2006 - Tous droits réservés.