Surflog  
Page courante: 53 / 53
Re: Le petit truc qui horripile...
Rodcap (Adresse IP journalisée) - ven. 16 février 2018 18:53:34

Mais tu habites à combien de la mer, Monkey, pour balancer ta morale ?

Tu crois que le mec habite à 45 min de la mer par choix, alors qu’il est manifestement addict au surf ?

Ce que tu proposes, c’est juste la double peine...
Re: Le petit truc qui horripile...
kilgore (Adresse IP journalisée) - ven. 16 février 2018 19:57:56

Bon ça nous est tous arrivé un jour de cramer de l'essence pour rien... Pour ce qui est de regarder 15 fois une webcam (sic) et ne pas pouvoir "résister" à la tentation, ben là y a pas grand chose à faire. On peut prendre du recul, et louper une session dans l'année, ben c'est pas grave...
Re: Le petit truc qui horripile...
crazoTST (Adresse IP journalisée) - ven. 16 février 2018 21:57:01

Moi ca m'horripile ce discours bien libéral qui consiste à s'imaginer que LA solution aux oppressions et maux de ce monde viendraient de nos changements personnels...

C'est clair que c'est franchement pas cool de faire 4h de bagnole pour un rateau mais qui sommes nous pour blamer quelqu'un?

On pourrait pas plutôt inciter à l'engagement collectif pour foutre la pression sur les puissants, et se motiver collectivement pour construire de nouveaux modes de vie au lieu de gueuler sur des individu.e.s, isolé.e.s, qui ont sans doute tout simplement pas pensé à la question?

Je vais aussi aller de ma petite certitude mais j'ai vraiment l'impression que placer notre combat politique sur la moralisation individuelle est au mieux inefficace, au pire contre productif...
Re: Le petit truc qui horripile...
El Fancho (Adresse IP journalisée) - ven. 16 février 2018 23:53:01

A propose de tri, on devrait faire une poubelle pour jeter les hystéro-écolos dedans.
Avec un peu de chance, ils se retrouveraient avec les hystéro-féministes qui voient des mecs qui veulent les baiser partout alors qu'elles ont jamais servies.
Re: Le petit truc qui horripile...
Tibs 7722 (Adresse IP journalisée) - sam. 17 février 2018 00:06:35

monkey.d.luffy a écrit:
-------------------------------------------------------

quand j'achète de la
> viande,je vais dans le bac "produit quasi périmé"
> puis je congèle, donc j'évite à mon échelle le
> gaspillage de viande.


selon Paul Watson, vaut mieux un vegan qui roule en 4x4 qu'un écolo qui bouffe de la viande et du poisson, c'est bien moins polluant, et je lui donnerais pas tord...

A son échelle, Kervin évite le gaspillage de pétrole non?! ;-)
Re: Le petit truc qui horripile...
Kervin (Adresse IP journalisée) - lun. 19 février 2018 11:08:16

Salut!
Quelle émotion ce matin en voyant que je venais de subir mon premier bâchage en règle sur BZH!
Ca fait quelques temps maintenant que je suis le forum et que je fait quelques interventions discrètes par-ci par-là. C'est une forme de consécration, un dépucelage, que de se faire dézinguer, merci Monkey! :-)

Nan sans déc, tu as surement raison, surtout si je te dit que (à l'époque des faits), j'habitais à 1km de la mer.
Cependant, habitant la Manche (vous allez me dire qu'est-ce qu'il vient foutre sur BZH?), un département géographiquement mal foutu, tout en longueur, pas de vagues au sud (où j’habite), seulement au nord, celà m'oblige à faire des bornes pour surfer.
Ajoutes à cela un boulot situé dans les terres et on a le combot gagnant...

Alors, oui c'est crétin de faire 200 bornes dans la journée pour faire une session moisie mais je n'ai jamais dit que je n'en avait pas tiré les leçons. Je pense qu'on est tous plus ou moins addicts à nos pains de mousse et il faut souvent ce genre de journée débile pour nous faire redescendre sur terre (si tu garde la tête froide après 1 mois sans surfer, mes respects!)

Et pour répondre à tes interrogations, je ne pense pas être un putain d'égoïste consumériste (enfin pas trop).
Dans la majorité des cas, je covoiture pour aller surfer (est-ce pire de partir à 3 pour aller surfer après le boulot, ou de prendre sa voiture tout seul pour un week-end?), je consomme local autant que possible, mes 2 planches viennent des chez Rob surfboard et Plume d'Avion (argh! mais du coup j'ai fais des bornes pour venir les chercher!) et j'ai déménagé à 25mn de mon boulot et 45mn des spots...
Mais je reste un faible d'esprit qui peut très bien replonger à tout moment, tu m'excuseras.

Sinon continuez, je trouve qu'on rigole bien à lire vos conneries (je parle en général hein, pas de ce post en particulier... :-)!
Re: Le petit truc qui horripile...
MrVanbrugel (Adresse IP journalisée) - mar. 20 février 2018 20:37:53

Du coup juste pour savoir:

est-ce qu'il vaut mieux être local ( statut privilégié ! ) et faire 4 fois 15min aller retour par semaine ?
Parce que l'empreinte carbone est la même non?

Si oui ça veut dire qu' on peut parler de ratio temps passé à l'eau/ temps passé en bagnole . Mais du coup quelle serait la valeur acceptable? et est-ce qu'un écart de +/- 5 % serait toléré?

Mais si on est dans l'eau sans prendre de vagues est ce que ça compte ? D'ailleurs est-ce le nombre de vagues qui compte ou le nombre de secondes passées à glisser?

Et est-ce qu'on peut insulter les mecs qui partent en surf trip une fois dans l'année et qui réalisent en une fois l'impact environnemental de toute une vie de Kervin?

et est-ce que les Vans VW des années 70 qui sucent 15l au cent kilomètres pour descendre dans les landes sont quand même cool ou plus du tout ?

Oh merde d'ailleurs on peut toujours partir dans les landes an vacances ? ce serait abuser de pousser jusqu'au Portugal?

Merci.
Re: Le petit truc qui horripile...
Tibs 7722 (Adresse IP journalisée) - mer. 21 février 2018 22:55:34

MrVanbrugel a écrit:
-------------------------------------------------------

>
> Merci.


:-D

ça mérite un thread dédié!
Re: Le petit truc qui horripile...
Swannn (Adresse IP journalisée) - jeu. 22 février 2018 09:40:00

les données varient selon les sites.

[www.ecoconso.be]

Théoriquement, on peut faire ce que l'on veut, il faudrait idéalement rester sous les 1,5 tonne équivalent CO2/an pour respecter la capacité des écosystèmes à intégrer le supplément CO2, sans que la concentration moyenne dans l'atmosphère n'augmente.

[www.planetoscope.com]

Donc selon ce compteur, en tant que français moyen (ce qui est faux, je suis breton, on est un cran supérieur sur beaucoup de points avec les corses et les savoyards mais c'est encore une autre histoire), à la fin du mois, j'arriverai à mon quota!

ça donne une idée du chemin qu'il reste à parcourir... et ça fait peur.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 22/02/18 09:41 par Swannn.
Re: Le petit truc qui horripile...
tan ki (Adresse IP journalisée) - jeu. 22 février 2018 11:31:27

Pour aller dans ton sens crazoTST c'est facile de culpabiliser les gens avec leur bagnoles pourries alors que le transport maritime pollue comme jamais et que les poids lourds n'ont jamais été aussi nombreux sur les routes.

Alors ok
pour le composte (les poubelles sentent moins mauvaiset ça fais du super engrais)
ok pour limiter les déplacement en voiture (je roule toute la semaine et par tous les temps en vélo c'est plus rapide),
je bouffe bio (pas de pesticide dans la champs et l'assistte pour la santé c'est pas mal),
dans l'épicerie du coin des produits locaux (économie locale),
je limite ma consommation de viande (pour mon poid :)
et je n'ai plus qu'une voiture (la 2e servait plus à rien) .

Mais qui aura la prétention de croire que ça change le climat ? Et quand bien même tous les français si mettaient : ça changerait quoi? 65 millions sur 5 ou 6 milliards? Soyons sérieux : Le coup du colibri (à mon avis il fini cramé dans l'histoire) ça ne marchera pas. Pour des prises de consciences individuelles il faut de l'immédiateté et du concret pour avancer.

Je le fais pour une question de qualité de vie et de santé, d'environnement (bio -diversité). Le climat... c'est bien au dessus de ma tête que ça se passe
Re: Le petit truc qui horripile...
crazoTST (Adresse IP journalisée) - jeu. 22 février 2018 14:51:28

tan ki a écrit:
-------------------------------------------------------
Soyons sérieux : Le
> coup du colibri (à mon avis il fini cramé dans
> l'histoire) ça ne marchera pas.


Grave :) :) Du même avis, et quitte à cramer, je préfère que ca soit sur une barricade que tout seul dans mon jardin à faire mon potager...

Pour le reste c'est peu ou prou ma démarche aussi, et bien que le climat me passe pas au dessus de la tête, je m'imagine pas que ca sera suffisant pour inverser la machine, d'où l'action collective.

Tiens dans la série, le truc qui horripile, je me réveille ce matin et apprend que bure, le lieu où doit se construire une poubelle nucléaire dans l'Est, est expulsé. Pour ceux et celles que ca intéresse, la liste actualisée des rassemblements : [vmc.camp]
Re: Le petit truc qui horripile...
Swannn (Adresse IP journalisée) - jeu. 1 mars 2018 15:54:53

Pour prolonger la reflexion sur les derniers échanges, il y a les 2 faces de la même pièce qui m'interessent en ce moment.

le dark side, la collapsologie, partant du principe que depuis le rapport meadows (1972), les indicateurs de consommation ont tous suivis une exponentielle. nous sommes dans un système fini et que les arbres ne touchent pas le ciel. Selon certains indicateurs, nous sommes aux limites du système et nous allons amorcer l'effondrement du système planète "terre" à la prochaine crise petrolière.

devellopement-socio-economi-aba18-cc934.png
Limits to Growth- World3 model.JPG









et le bright side, l'economie bleue, porté par l'inspirant et positif Gunter Pauli.

"Il développe de nombreuses entreprises à partir de concepts innovants de recyclage :

fabrication de papier à partir de pierre et de polyéthylène sans eau ni cellulose,
fabrication de détergents bio à partir d'épluchures d'orange,
production de champignons (myciculture) et de textiles absorbeurs d'odeurs en recyclant le marc de café,
fabrication de terra preta en recyclant des couches-culottes usagées
production de bioplastique, élastomères, lubrifiants, aliment pour le bétail, enzymes pour la fabrication de fromage à partir de 4 millions d'hectares de chardon disponibles en Europe. Bioraffinage produit par la société italienne Matrica en recyclant d'anciennes usines pétrochimiques pour les réorienter vers un craquage biologique.
production de caviar à partir de recyclage de carton utilisé en lombricompostage,
production de spiruline à partir du CO2 émis par des centrales à charbon"
[fr.wikipedia.org]










le rapport avec le surf? c'est un jeu d'esprit intéressant de s'imaginer la pratique des sports nautiques sans une goutte de pétrole dans 5-10-20-30 ans.

bonus: Réponse de chouinard quand on le compare a steve job.


Re: Le petit truc qui horripile...
MrVanbrugel (Adresse IP journalisée) - jeu. 1 mars 2018 18:35:28

Je me méfierai quand même des contenus de Thinkernews il sont sonvent dans la fake news !
Sinon ça m'a l'air bien intéressant !
Page courante: 53 / 53


Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent envoyer dans ce forum.

© Paul Couderc 1999-2006 - Tous droits réservés.